Cinquante années de peinture

Toute sa vie, ses voyages ont inspiré sa peinture
marquée par les lieux ensoleillés. Les amateurs de son
travail, dont beaucoup d'Américains, sont devenus,
au fil des années, ses fidèles et meilleurs amis.



 
Pendant près de cinquante ans, en Europe, au Japon et surtout aux Etats-Unis, Renée Théobald compte à son actif une à trois expositions particulières par an.

Elle participe aussi, très régulièrement, aux grands Salons parisiens qui rythment l'actualité artistique : Salon d'Automne, Salon de la Jeune Peinture, Salon du Dessin et de la Peinture à l'eau, Salon des Indépendants, Salon des Artistes Français, Comparaisons, Salon de la Marine, Société Nationale des Beaux Arts, Terres Latines, Les Grands et les Jeunes d'aujourd'hui… Elle fait partie des Peintres Témoins de leur Temps au Japon en 1973 et 1974 et des peintres français présentés à Pékin et Shanghaï en 1994.

Qu'elle soit française ou américaine, la presse consacrée à son oeuvre a toujours mis en avant « sa spatule vigoureuse, sa pâte savoureuse, sa touche virile, la puissance de ses paysages, la richesse de sa matière…». Renée Théobald a reçu la médaille de vermeil des Arts-Sciences-Lettres en 1967.

La Ville de Paris a acquis trois de ses œuvres. La Ville de Londres, le musée de Bougie à Alger et le De Young museum de San Francisco possèdent chacun une de ses toiles.

Sa dernière exposition particulière a lieu en 2004 à Houston. Son goût de peindre ne faiblit pas, ses projets continuent dans sa tête, mais sa santé décline. Elle meurt à Paris le 30 juillet 2014, dans cette ville qu'elle a tant aimée, où, entre ses nombreux voyages dans le monde, elle vécut toute sa vie.

L'essentiel de son travail a pris place dans les collections privées d'Europe et des Etats-Unis. Au cours de sa carrière, Renée Théobald a peint près de 3 500 toiles.

Après une exposition posthume à Houston en octobre 2014, une rétrospective de son travail, composée de toiles venant de sa collection privée, a lieu en novembre 2016, dans la même galerie Nolan-Rankin.